par Pauline Anoupe

Investissement locatif et crise sanitaire : quels sont les impacts ?

Depuis le début de l’année 2020, investissement locatif et crise sanitaire semblent incompatibles pour certains candidats investisseurs. Ici comme ailleurs, l’investissement immobilier doit s’adapter aux nouveaux comportements des locataires.

Appartement en location avec un balcon

Depuis le début de l’année 2020, investissement locatif et crise sanitaire semblent incompatibles pour certains candidats investisseurs. Ici comme ailleurs, l’investissement immobilier doit s’adapter aux nouveaux comportements des locataires.

Investir dans l’immobilier, est-ce toujours intéressant ?

Absolument. Et ça le sera toujours car cela répond à un besoin fondamental : se loger. Qu’on se le dise, à Paris, en région parisienne, dans les métropoles, dans les villes moyennes et même dans le plus reculé des villages, se loger est vital. Si nul n’a besoin d’investir en bourse, tout le monde doit trouver un logement. Comme nous le détaillons par ailleurs, le marché parisien a encore battu des records de prix au mètre carré fin 2020 : est-ce le signe d’un marché pessimiste ? Bien sûr que non.

Évidemment, un investissement réussi exige :

  • De définir un objectif précis (valorisation, rentabilité, horizon de temps) ;
  • De bien maîtriser les notions de fiscalité, de financement, de travaux, de gestion locative ;
  • De disposer du temps nécessaire à consacrer à son projet.

Une bonne préparation de votre projet permet d’anticiper au mieux les aléas du marché. Cette étape est grandement facilitée lorsque vous êtes accompagné par un chasseur immobilier qui est un expert du marché.

 

Investissement locatif et crise sanitaire : deux conséquences

Il serait faux d’affirmer que la crise dans laquelle nous évoluons n’a aucun impact sur l’investissement immobilier. Cependant, il convient de distinguer deux catégories de changements :

  • Le premier concerne les conséquences dues aux mesures de restrictions de déplacements. Que ce soit à l’échelle nationale ou internationale ;
  • Le second touche les comportements des locataires en raison de la crise sanitaire. Or, beaucoup aspirent désormais à un meilleur cadre de vie et sont prêts à s’éloigner des grandes villes.

Les 8 changements principaux dans le marché immobilier locatif

La crise sanitaire modifie en profondeur les attentes du marché de l’investissement locatif.

Changement 1 : affaiblissement des locations meublées touristiques à Paris

Les interdictions de déplacements au niveau national et international ont eu pour résultat l’absence de touristes dans la capitale. Conséquence directe, les bailleurs de biens meublés touristiques ont été contraints de se réorienter sur le marché de la location longue durée, la location nue ou, pour certains, de revendre leurs logements.

 

Changement 2 : l’engouement pour les locations de tourisme en France

Les propriétaires de meublés de courte durée profitent des restrictions de circulation et de la difficulté d’organiser des vacances à l’étranger. Attention à ne pas se ruer sur ce type d’investissement sans travailler votre projet à moyen/long terme et/ou acheter trop cher ce type de bien si vous souhaitez investir.

 

Changement 3 : le cadre de vie devient une priorité

Les cloisonnements, l’absence de relations sociales, de loisirs, de moments de plaisir en général, ont révélé l’importance du cadre de vie. Tout ce qui rappelle la nature (parcs et jardins, par exemple) revient au premier plan des priorités. Dans le cas des commerces, les structures plus petites sont favorisées, répondant ainsi aux désirs d’une consommation plus responsable et locale.

 

Changement 4 : des exigences plus marquées quant aux prestations du logement

En temps normal, il est indispensable de proposer un logement bien fini, pratique, avec salle de bain et cuisine fonctionnelles, du rangement et de l’espace. Pour se différencier des autres locations, bien sûr, et faire en sorte que votre locataire s’y sente bien et ne soit pas tenté de regarder si l’herbe est plus verte ailleurs. Le climat anxiogène que nous vivons depuis plus d’un an n’a fait qu’accentuer le besoin de se retrouver en sécurité chez soi.

 

Changement 5 : l’envie de surfaces plus importantes

L’enfermement et l’essor du télétravail ont mis en avant la nécessité d’avoir un logement dans lequel chaque fonction trouve sa place. Le coin bureau sur la table de la cuisine, ou dans le salon au milieu des enfants, a vite trouvé ses limites. Les logements permettant de s’isoler pour travailler sont privilégiés dans les recherches des locataires.

 

Changement 6 : l’envie d’agréments extérieurs

Pouvoir profiter d’un balcon, d’une terrasse, d’un jardin : un luxe pendant les périodes de confinement. Les locataires recherchent désormais ce type d’agréments dans leurs logements et/ou au cœur des copropriétés.

 

Changement 7 : un repli sur les villes périphériques

L’envie de changer pour un cadre de vie plus qualitatif pousse les locataires vers les villes périphériques. L’aspect financier guide également cette démarche puisqu’ils peuvent combiner surfaces plus importantes et agréments extérieurs pour des loyers équivalents et/ou inférieurs aux logements situés au centre des agglomérations.

Ce phénomène se traduit également par l’essor des villes moyennes dans les recherches. Plus conviviales, elles répondent à cette quête de nature et, cerise sur le gâteau, elles sont plus accessibles que les grands centres urbains.

 

Changement 8 : l’engouement des colocations

Un loyer tout compris et la possibilité de retrouver du lien et des interactions sociales au sein du logement ont favorisé ce type de locations. Ces critères participent du besoin d’un cadre de vie plus qualitatif.

 

Conclusion

La crise sanitaire montre la nécessité de bien préparer son projet d’investissement locatif.

Comme nous vous le révélions dans cet article, il est crucial de prendre en considération les dynamiques de marché pour réaliser un investissement performant. La plupart des changements que nous venons de mentionner traduisent une réaction logique et humaine de la part des locataires :

  • Si vous être enfermés, vous rêvez d’espaces et d’agréments extérieurs ;
  • En supposant que vous résidiez en centre-ville, sans bénéficier des services associés, vous désirez une commune plus petite échappant à toutes ces contraintes ;
  • Si vous êtes constamment dans votre logement, vous souhaitez qu’il soit parfaitement isolé, bien fini et pratique au quotidien.

Ne vous y trompez pas, ces changements ne sont pas éphémères. D’une part, le mouvement qui s’amorce semble s’inscrire durablement dans les esprits. D’autre part, privilégier un bien anticipant toutes ces envies est la meilleure garantie pour préserver la rentabilité d’un investissement.

Chez Mon Chasseur Immo, nos chasseurs sont des experts du marché qui observent au quotidien ces mutations et sont là pour vous conseiller et maximiser la portée de votre opération. Réaliser un investissement immobilier est une opération complexe qui nécessite d’être accompagné par un expert, si l’on souhaite mettre toutes les chances de son coté pour garantir le succès et la performance de son investissement locatif.

Un projet d'achat immobilier ?  Contactez-nous
Contacter un Chasseur
*champs obligatoires
Vos données personnelles ne sont utilisées que pour vous permettre de recevoir des informations commerciales de Mon Chasseur Immo et lui sont strictement réservées. Conformément à la réglementation sur les données à caractère personnel vous disposez d’un ensemble de droits (opposition, suppression, modification, …) que vous pouvez exercer auprès de Mon Chasseur Immo. Consulter vos droits.

Pour plus de conseils, téléchargez gratuitement nos ebooks :

Guide de
l'investissement locatif

Guide de
l'achat immobilier