<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=198187840986558&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
par Gabrielle Delorme

Peut-on obtenir un crédit immobilier sans CDI ?

En France, la proportion de travailleurs sans contrat à durée indéterminée (CDI) augmente par rapport au nombre de personnes qui possèdent un CDI. Sans la condition sine qua non du CDI à intégrer à leur dossier bancaire, quels sont pour eux les moyens d'accéder au crédit immobilier ? Stabilité professionnelle, apport personnel, co-emprunteur, garanties : des solutions existent.


En France, la proportion de travailleurs sans contrat à durée indéterminée (CDI) augmente par rapport au nombre de personnes qui possèdent un CDI. Sans la condition sine qua non du CDI à intégrer à leur dossier bancaire, quels sont pour eux les moyens d'accéder au crédit immobilier ? Stabilité professionnelle, apport personnel, co-emprunteur, garanties : des solutions existent.

Les profils emprunteurs sans CDI

Un CDI représente une source de revenus pérenne et rassurante pour les organismes prêteurs, mais cela ne signifie pas pour autant que les autres statuts soient rédhibitoires.

Les banques se concentrent sur la stabilité professionnelle lors de l'évaluation du risque de crédit. Ce qui compte est de pouvoir leur apporter la preuve de revenus réguliers, afin de les rassurer quant à la capacité de remboursement de l'emprunteur. 

CDD ou intermittent

Il faut pouvoir justifier de revenus réguliers sur les dernières années.

Pour les CDD et intermittents, les établissements bancaires demandent un historique de revenus stables sur 3 ans. Un CDD renouvelé plusieurs fois ou un CDD de longue durée permet une certaine sécurisation des revenus. La banque étudiera notamment la santé du secteur dans lequel exerce l'emprunteur afin de savoir s'il peut espérer des contrats réguliers.

Intérimaire

L'intérim est une autre forme d'emploi de plus en plus acceptée. Un intérimaire qui justifie d'une continuité et d'une régularité dans ses missions pourra être perçu favorablement par les prêteurs. 18 mois d'ancienneté sont généralement exigées par les banques en statut d'intérimaire.

Profession libérale

Pour les professions exercées de manière indépendante, plusieurs cas de figure existent. Les professions telles que médecin ou avocat génèrent des revenus considérés comme sûrs et stables, grâce auxquels il sera relativement facile de convaincre les banques. Lorsque l'emprunteur exerce un autre métier, les banques demandent souvent de pouvoir justifier d'entre 1 et 2 années d'ancienneté pour pouvoir accéder au prêt. 

Freelance ou auto-entrepreneur

Avec ce type de statut, les banques se concentreront sur la rentabilité de l'activité du demandeur, ainsi que sur la pérennité de la clientèle. Un plan d'affaires solide peut être demandé. Présenter plusieurs années de bilan comptable positif et une croissance soutenue de l'activité peut faire la différence.

Fonctionnaire

Un fonctionnaire, même contractuel, dispose d'un atout vis-à-vis des banques par la stabilité de son statut et ses revenus garantis. Le contractuel dans la fonction publique est un profil solide qui semble dépourvu de risques et devrait donc pouvoir accéder aisément au crédit immobilier.

Renforcer son dossier bancaire

Un apport personnel conséquent

Les établissements financiers prêtent attention à la capacité de l'emprunteur à épargner pour concrétiser son projet, et à gérer ses finances. Un apport personnel significatif  en est la preuve.

Un apport personnel d'au moins 10 % du montant total du crédit est recommandé par les banques.

Posséder un patrimoine immobilier est une autre preuve de discipline financière. Si vous avez d'autres sources de revenus comme des revenus locatifs ou des dividendes, incluez-les bien sûr dans votre dossier. 

Emprunter avec un co-emprunteur

Il est possible de s'associer à un co-emprunteur en CDI pour faire sa demande de crédit immobilier. Pour les banques, la présence d'un co-emprunteur solide est une garantie supplémentaire au remboursement du prêt. Cette stratégie a plusieurs avantages.

  • Revenus cumulables : les revenus des deux emprunteurs sont pris en compte, ce qui permet d'augmenter la capacité d'emprunt.
  • Mutualisation des risques : en cas de défaillance de l'un des emprunteurs, le second est tenu de rembourser la totalité du prêt.
  • Apport personnel plus important : les apports personnels des co-emprunteurs s'additionnent, ce qui porte à un montant total plus conséquent.

D'autre part, le recours à un garant peut aussi être une solution efficace. Un membre de votre famille peut par exemple se porter caution pour vous.

Les garanties supplémentaires

Lorsque vous êtes considéré par les banques comme un emprunteur "à risque" avec l'absence d'un CDI, une garantie solide améliore significativement vos chances d'obtenir un emprunt.

L'hypothèque

L'hypothèque est une garantie apportée à l'organisme bancaire par le gage d'un autre bien immobilier. Elle s'adresse aux demandeurs qui sont déjà propriétaires. En cas de défaillance de paiement, la banque pourra se saisir de ce bien pour récupérer la somme prêtée.

Le nantissement

L'emprunteur peut nantir un livret d'épargne par exemple, pour garantir le prêt immobilier. Le nantissement est une garantie par laquelle le débiteur (l'emprunteur) met à la disposition du créancier (la banque) un bien tel qu'un compte bancaire ou un fonds de commerce pour garantir son obligation envers lui.

Le privilège de l'État

Si vous êtes primo-accédant et que vous bénéficiez d'une aide de l'État pour accéder à la propriété, tel qu'un Prêt Épargne Logement (PEL) par exemple, le privilège de l'État peut représenter une garantie. Il est inscrit sur le titre de propriété et signifie qu'en cas de défaillance de remboursement, le bien immobilier sera vendu et son produit utilisé pour rembourser l'État en priorité.

En savoir plus sur les prêts immobiliers aidés par l'État.

La caution solidaire

La caution solidaire est un engagement pris par une personne tierce, qui consiste à rembourser le prêt si l'emprunteur ne peut plus le faire. Une caution peut être fournie par une société de cautionnement ou un proche. Bien sûr, la caution solidaire devra elle-même assurer de solides garanties de solvabilité.

Attention, les garanties et la caution constituent des atouts qui peuvent renforcer votre dossier bancaire d'emprunteur, mais il est important d'y faire appel avec discernement. Ces solutions impliquent des conséquences et des risques, et il est primordial de bien saisir les implications de ces engagements avant de les prendre.

Avec une préparation minutieuse de votre dossier, obtenir un crédit immobilier sans CDI n'est pas chose impossible. L'essentiel est d'être conscient des implications de chaque option avant de prendre une décision. Si vous avez un projet d'achat, un chasseur immobilier saura vous mettre en relation avec un courtier de confiance pour une étude de votre dossier.