<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=198187840986558&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
par Gabrielle Delorme

Les secrets de chasse immobilière de Frédérique Naïm

Frédérique Naïm, chasseuse immobilier membre du réseau Mon Chasseur Immo depuis 7 ans, est une experte reconnue à Paris et en île-de-France. Avec plus de 80 clients satisfaits, elle a su tisser au fil des ans un vaste réseau de professionnels de l'immobilier.


Frédérique Naïm, chasseuse immobilier membre du réseau Mon Chasseur Immo depuis 7 ans, est une experte reconnue à Paris et en île-de-France. Avec plus de 80 clients satisfaits, elle a su tisser au fil des ans un vaste réseau de professionnels de l'immobilier.

À travers cet article, elle nous livre les secrets de son succès, ses conseils et astuces et les expériences marquantes qu'elle a vécues.

1. Quelles sont les difficultés que vos clients rencontrent le plus fréquemment ? Comment les aidez-vous ?

Fréquemment, mes clients se heurtent à la difficulté de concilier leurs aspirations avec les réalités du marché. Ils débutent leurs recherches avec des critères précis, ciblant des biens inadaptés à leurs besoins, ou excluant des options pourtant intéressantes. Ces critères, parfois incohérents, entravent leur progression et les empêchent de trouver le bien idéal. 

Mon expertise consiste à cerner en profondeur leur projet immobilier afin de les guider dans la définition et la priorisation de leurs critères. Cela demande une écoute attentive et une touche de psychologie fine afin de saisir leurs attentes lisibles ou cachées. 

Récemment, une cliente m'a confié : "Frédérique, vous avez mieux compris que moi-même ce que je voulais". Son retour est la plus belle des récompenses ! 

2. Quel est le type de projet que vous préférez accompagner et pourquoi ?

Ma passion, c'est l'accompagnement de mes clients dans la recherche de leur résidence principale. Il s'agit du cœur de leur vie, de leur avenir, et d'un projet dans lequel ils s'investissent pleinement. C'est l'occasion de les guider dans un moment crucial de leur existence, de les aider à faire des choix judicieux et de leur apporter un soutien précieux.

3. Quelle est votre plus belle histoire de chasse ?

J'ai de nombreuses anecdotes magnifiques, mais s'il fallait en choisir une, ce serait l'histoire d'une jeune femme de 21 ans. Quasi orpheline et disposant d'un héritage de 150 000 €, elle peinait à se loger décemment. Sportive de haut niveau et étudiante, elle cumulait les emplois pour financer ses études et devait quitter le foyer où elle résidait. Sans famille en caution pour l'aider à louer, l'achat était sa seule option.

Ma mission consistait à trouver un appartement conforme à son budget, incluant les frais de notaire et mes honoraires. J'ai déniché pour elle un super 2 pièces avec terrasse de 15 m² à Épinay-sur-Seine, à proximité du lac d'Enghien, pour un prix total de 149 000 €. Cette acquisition lui laissait encore une marge de 3 000 €.

Loin d'être réservé aux plus aisés, mon métier s'adresse aussi à tous ceux qui, comme cette jeune femme, font face à des situations urgentes et ne disposent ni du temps ni des ressources nécessaires pour trouver seuls un logement adapté. La reconnaissance qu'elle m'a témoignée et l'émotion de sa tante lors de la découverte de l'appartement ont rendu cette expérience particulièrement marquante.

4. Vous faites partie des meilleurs chasseurs du réseau Mon Chasseur Immo, quel est votre secret ?

Empathie, disponibilité et endurance !

L'un de mes secrets réside dans mon empathie naturelle. Je suis animée par une envie de bien faire qui me permet de donner beaucoup de moi-même et de m'investir toujours à fond. Cette empathie me permet d'aborder chaque nouveau projet avec bonheur.

Comme disait Confucius : "Choisis un travail que tu aimes, et tu n'auras pas à travailler un seul jour de ta vie". Cette citation me parle car elle est liée à la disponibilité dont je fais preuve pour mes clients. Je prends mon accompagnement très à cœur et pour moi, ce n'est pas un problème de répondre à leurs messages reçus en soirée car mon investissement ne me le fait pas ressentir comme du travail. 

Enfin, il faut de l'endurance pour exercer en tant que chasseur immobilier. C'est un métier qui est fait de hauts et de bas, de périodes de tensions pendant lesquelles il faut savoir rester réactif. L'endurance est la clé, et il ne faut pas se relâcher avant que le client ait les clés en main. 

5. Comment êtes-vous devenue chasseuse immobilier ? Qu'est-ce qui vous plait dans ce métier ?

Avant de me consacrer pleinement à la chasse immobilière en 2017, j'ai évolué dans des domaines variés. De 1989 à 1997, j'ai travaillé en tant que commerciale au sein d'une banque spécialisée dans l'immobilier, où j'ai côtoyé clients acquéreurs, promoteurs et gestionnaires de patrimoine, et notaires. Puis entre 2000 et 2016 nous avons créé notre garage automobile, moi et mon mari en tant qu'agent Renault.

C'est la rencontre d'un directeur commercial de Mon Chasseur Immo qui recrutait de nouveaux chasseurs qui a été le déclic. Séduite par le concept et l'aspect challengeant du métier, j'ai démarré ma nouvelle aventure en septembre 2017, et signé ma première acquisition dès décembre de la même année.

Ce qui me passionne, c'est l'aspect constamment renouvelé de mon métier. Chaque mission est une nouvelle page blanche, un défi à relever, une source d'apprentissage et d'épanouissement. C'est à la fois épuisant et exaltant, une joie à chaque fois réitérée.

6. Comment travaillez-vous avec les autres professionnels de l'immobilier tels que les agences ou les courtiers ?

Les agents immobiliers sont des alliés précieux. Mon expérience passée en banque, où je développais des relations avec les agents immobiliers pour les convertir en prescripteurs, m'a permis de tisser des liens durables et constructifs avec eux. Un partenariat gagnant-gagnant qui fonctionne super bien.

Chaque rencontre est une occasion de nouer une relation de confiance, basée sur l'entraide et le partage d'expertises. Il en va de même avec les courtiers, avec qui je cultive une approche collaborative, toujours dans l'optique de mieux servir nos clients. 

7. Concernant le financement immobilier, comment conseillez-vous vos clients pour obtenir le meilleur taux de prêt ?

À mes yeux, le meilleur crédit n'est pas nécessairement celui qui affiche le taux le plus bas, mais celui dont les mensualités correspondent le mieux aux revenus et au mode de vie du client. Il m'est arrivé de constater des mensualités plus avantageuses pour un crédit au taux supérieur. Je préconise donc de toujours privilégier le confort du remboursement plutôt que de se focaliser sur le taux ou les garanties.

Par ailleurs, je recommande à mes clients de mettre en concurrence deux propositions au minimum, qu'il s'agisse de banques ou de courtiers. Cela leur permet d'avoir une vision globale du marché et de choisir l'offre la mieux adaptée à leur situation. En effet, pour un même profil, les écarts peuvent être significatifs : une banque peut accorder un prêt de 380 000 € là où un courtier obtiendra 400 000 €. Ou l'inverse !

8. Avez-vous une devise ou une citation préférée qui vous inspire au quotidien ?

Je me retrouve beaucoup dans la célèbre phrase de Confucius : "Choisissez un travail que vous aimez, et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie". Et j'y ajoute une touche personnelle : "Kiffe or die" ! Ces deux citations résument parfaitement ma philosophie : le bonheur réside dans le fait d'exercer un métier qui nous passionne et de le faire avec joie, sincérité et enthousiasme pour le plus grand bonheur de mes clients !

 

Vous avez aimé découvrir notre chasseuse immo Frédérique Naïm et vous avez un projet immobilier à Paris ou alentours, n'hésitez pas à la contacter !