<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=198187840986558&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
par Pauline Anoupe

Décryptage : 8 conseils pour mieux comprendre une annonce immobilière

Spécialiste de l’immobilier, Mon Chasseur Immo vous aide à décrypter facilement les annonces de vente immobilière. Nos équipes sont notamment présentes à Annecy, connue pour sa beauté, son ambiance chaleureuse et ses nombreux services. Pour préparer votre achat immobilier à Annecy ou ailleurs en France, voici tous nos conseils !

Spécialiste de l’immobilier, Mon Chasseur Immo vous aide à décrypter facilement les annonces de vente immobilière. Nos équipes sont notamment présentes à Annecy, connue pour sa beauté, son ambiance chaleureuse et ses nombreux services. Pour préparer votre achat immobilier à Annecy ou ailleurs en France, voici tous nos conseils !

1. Commencez par analyser les informations obligatoires de l’annonce immobilière

Les annonces immobilières comportent toujours les mentions suivantes :

  • La localisation (un quartier, une rue, etc.) ;
  • La surface habitable ;
  • Le type d’appartement et le nombre de pièces ;
  • L’état du logement (en parfait état, en bon état, à rénover, etc.) ;
  • Le DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) ;
  • Le prix de vente.

Ces informations standards permettent déjà de se faire une idée solide sur le bien, et sur une éventuelle opportunité.

Vous n’avez pas le temps de rechercher - et décrypter - les annonces immobilières ? Nos chasseurs immobiliers se tiennent à votre disposition. Ils mettront tout en œuvre pour que vous trouviez le bien idéal, et vous accompagneront dans toutes les étapes : rechercher et filtrer les annonces, effectuer une pré-visite seul pour vous faire gagner du temps et vous aider dans toutes les formalités.

 

2. Apprenez à décrypter les abréviations des annonces de vente immobilière

La plupart des annonces immobilières comportent des abréviations. Si elles ont été conçues pour simplifier la lecture, elles peuvent être assez déroutantes pour un débutant. Voici les principales abréviations que l’on retrouve dans les annonces de vente immobilière :

  • Balc. : le bien est équipé d’un balcon ;
  • Asc. : le logement dispose d’un ascenseur ;
  • Rdc : rez-de-chaussée ;
  • Cfdb : cheminée feu de bois ;
  • Pqt : parquet ;
  • Cuisine équipée : il y a au moins le mobilier, un réfrigérateur et une plaque de cuisson ;
  • Cuisine aménagée : la structure est présente, mais il n’y a pas encore d’électroménager ;
  • Et. : étage ;
  • Sh : surface habitable ;
  • Cft : confort ;
  • Cc : charges (locatives) comprises ;
  • Fn : frais de notaire ;
  • Meublé : le bien est vendu meublé ;
  • Vis s/rdv : visite sur rendez-vous ;
  • Doc.s/dem : documentation sur demande.

3. Faites attention aux termes à double sens dans les annonces immobilières

Les agents immobiliers sont des professionnels fiables et sérieux. En tant qu'experts de la vente, les  annonces de immobilière qu'ils rédigent comportent des termes publicitaires, souvent à double sens. Ils ressemblent à des avantages, mais peuvent ne pas convenir à votre recherche. Ainsi :

  • Un appartement « charmant », « coquet » voire « adorable » est généralement une petite surface ;
  • Les mentions « aucune perte d’espace » ou « idéal étudiant » dans l’annonce immobilière indiquent aussi une surface réduite ;
  • Un appartement « fonctionnel » est un logement ancien très bien agencé, mais souvent avec moins de cachet ;
  • Un bien « à fort potentiel » est à rénover, ou tout du moins à rafraîchir. Reste à vérifier que le jeu en vaut vraiment la chandelle ;
  • Un bien « en bon état général » nécessite principalement quelques travaux, mais pas une rénovation complète ;
  • Un bien « atypique » est souvent très original, mais pas toujours pratique. Par exemple, la salle de bain pourrait être directement reliée à la cuisine ;
  • Un bien « très recherché » ou « exceptionnel » est habituellement à un prix plus élevé que des surface similaires sur le marché ;
  • Un appartement « idéal premier achat ou investisseur » présente quelques défauts (mais souvent un coût attractif) ;
  • Un environnement « calme » laisse présager que le bien est assez isolé des transports et des services (mais pas toujours) ;
  • Un quartier « animé » est généralement bruyant. Pensez à vérifier l’isolation phonique au cours de votre visite ;
  • Un quartier « en pleine évolution » peut sous-entendre de nombreux projet d'urbanisation autour du lieu. Reste à vérifier de quel projet il s'agit et si ce nouvel environnement peut vous convenir. 

4. Concentrez vous sur les éléments objectifs et non sur les appréciations subjectives

En ce qui concerne le bien de nos rêves, nous avons tous des critères différents : un environnement calme ou animé, un immeuble bourgeois ou une résidence récente, un aménagement ultra-moderne ou avec du cachet, etc. C’est pourquoi il ne faut pas se limiter aux appréciations subjectives de l’agent, telles que «coup de cœur», «immeuble de charme» ou « appartement de rêve ».

Si ces commentaires ne sont pas inintéressants en soit, il vaut toujours mieux se concentrer sur les éléments objectifs, les informations techniques et les photos. Le moment décisif de la visite vous permettra de vous faire votre propre idée. Si toutefois vous avez besoin d’un avis extérieur pour votre achat, nos chasseurs immobiliers pourront vous accompagner.

 

5. Accordez une importance particulière aux diagnostics énergie

Vous l’aurez compris : en lisant une annonce immobilière, il vaut mieux ne pas tenir compte des termes trop élogieux. Et au contraire, il convient de faire attention à certaines informations, comme les diagnostics énergie. Souvent survolé, le DPE permet pourtant de se faire une bonne idée sur l’état global du bien.

Pour rappel, le DPE permet d’évaluer la consommation en énergie du logement, ainsi que son émission de gaz à effet de serre. Le DPE indique un score entre A et G, du meilleur au pire. Un logement bien entretenu et/ou récemment rénové aura normalement de bonnes performances énergétiques. 

Cependant, un score DPE faible ne doit pas forcement être un frein à l'achat. En effet, selon la localisation, la nature des travaux et votre situation fiscale, il est possible de réaliser une belle opération avec un achat à prix attractif et une déduction fiscale. 

 

6. Faites la différence entre la surface habitable et la surface privative

Il existe deux types de surface : la surface privative (relative à la loi Carrez) et la surface habitable (liée à la loi Boutin). Tandis que la surface habitable s’applique à tous les biens, la surface Carrez ne concerne que les copropriétés. Contrairement à la surface privative, la surface habitable prend en compte la superficie des sous-sols, des caves, des combles non aménagés ou encore des balcons.

 

7. Tenez compte des informations sur l’environnement du bien

Bien que cela ne soit pas obligatoire, l’annonce de vente immobilière peut comporter des précisions sur l’environnement du bien : les infrastructures à proximité, les services (écoles, transports, commerces…), etc. Ces informations sont importantes, mais resteront à confirmer au moment de la visite.

 

8. Soyez attentif aux photos présentes dans l’annonce… mais pas trop

Nous avons beaucoup évoqué le texte de l’annonce immobilière. Néanmoins, il existe également un élément important à prendre en compte dans l’annonce : les photos. Bien que les photos permettent de se faire une idée globale du bien et de ressentir - ou non - un premier coup de cœur, il faut toujours prendre ce critère au conditionnel.

Un bon photographe sait parfaitement comment présenter une pièce afin de la faire paraître plus spacieuse, plus lumineuse ou en meilleur état. Il faudra donc croiser ces images avec le texte de l’annonce. Les photos à 360 degrés apportent une information bien plus objective. Mais bien entendu, elles ne remplaceront jamais une visite réelle, avec ou sans l’aide d’un chasseur immobilier.

Comprendre les annonces, connaitre le marché immobilier local, analyser en détail les biens et leur potentiel sur l'avenir demande une réelle expertise. Si vous souhaitez gagnez du temps et trouver votre bien au meilleur prix, vous pouvez faire appel à un chasseur immobilier. Il saura activer son réseau, vous évitez des visites inutiles, sécuriser votre achat et négocier le bien. 

Pour plus d’informations, consultez notre offre ou décrivez-nous votre projet via notre formulaire, nous vous rappelons ! C'est gratuit et sans engagement.

Décrivez votre projet

Newsletter

Recevez l'actualité Mon Chasseur Immo par email chaque trimestre

Vos données personnelles ne sont utilisées que pour vous permettre de recevoir des informations commerciales de Mon Chasseur Immo et lui sont strictement réservées. Conformément à la réglementation sur les données à caractère personnel vous disposez d’un ensemble de droits (opposition, suppression, modification, …) que vous pouvez exercer auprès de Mon Chasseur Immo. Consulter vos droits.
Décrivez votre projet
*champs obligatoires
Vos données personnelles ne sont utilisées que pour vous permettre de recevoir des informations commerciales de Mon Chasseur Immo et lui sont strictement réservées. Conformément à la réglementation sur les données à caractère personnel vous disposez d’un ensemble de droits (opposition, suppression, modification, …) que vous pouvez exercer auprès de Mon Chasseur Immo. Consulter vos droits.